La sécurité sociale n’est pas un jeu... Mais on y gagne à tous les coups !

Un monument construit brique par brique

La sécurité sociale n’a pas toujours existé et elle n’est pas tombée du ciel.

Son histoire remonte à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Sous la pression et à l'initiative du mouvement ouvrier, une série de caisses de secours et d’assurances sociales, généralement sur bases de cotisations volontaires, voient le jour.

C'est la crise et les grandes grèves accompagnées d’émeutes de 1886 qui ont mis la question sociale à l’ordre du jour du monde politique. Les mutuelles mises sur pied par les ouvriers organisés reçoivent des subsides, mais on est loin d’un système d’assurances sociales généralisé.

Les premières lois sociales font leur apparition au 20e siècle :

  • Loi de 1903 sur les accidents du travail;
  • Lois de 1924 et de 1925 sur l'assurance vieillesse;
  • Loi de 1927 sur les maladies professionnelles;
  • Loi de1936 sur les vacances annuelles.

Mais les assurances pour se prémunir en cas de maladie, d’invalidité ou de chômage restent des assurances libres subventionnées. Ce n’est qu’au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale qu’un système complet d’assurances sociales sur base de cotisations obligatoires a été mis sur pied sous l'égide de l'État.