La sécurité sociale n’est pas un jeu... Mais on y gagne à tous les coups !

Qu'est-ce que l'aide sociale ?

Ne pas confondre la sécurité sociale avec l’aide sociale…

Normalement, l’Etat ne laisse personne sans aucune ressource. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas (ou plus) travailler et donc cotiser à la sécu. C’est le cas des personnes handicapées ou des indigents qui n’ont pas ou n’auront jamais accès à l’emploi.

D’autres ont des revenus de la sécurité sociale insuffisants pour vivre décemment. C’est le cas de certains pensionnés dont la pension est trop faible ou qui sont dépendants. C’est aussi de plus en plus le cas de jeunes à la recherche d’un emploi et qui n’ont pas droit aux allocations d’insertion.

Toutes ces personnes peuvent bénéficier de l’aide (ou assistance) sociale qui est octroyée au cas par cas même si l’on n’a jamais cotisé, mais qui est soumise à une enquête sur les revenus – et éventuellement, dans certains cas, à récupération auprès des proches dits "débiteurs alimentaires".

Cette aide sociale est dispensée par les CPAS (Centres publics d’Action sociale), financés en partie par l’Etat fédéral, en partie par les autorités locales ou par des organismes ad hoc, ou encore sur compte de la sécurité sociale comme c’est le cas pour la garantie de revenu aux personnes âgées (GRAPA).

L'aide sociale peut revêtir différentes formes :

  • le revenu d’intégration (ex-minimex), à charge à la fois de l’Etat et des communes;
  • les allocations pour les personnes handicapées (allocation de remplacement de revenu ou l’allocation d’intégration);
  • la GRAPA ou garantie de revenu pour les personnes âgées;
  • l’Aide aux Personnes âgées (APA) pour les personnes âgées dépendantes;
  • l’aide alimentaire pour les demandeurs d’asile.