La sécurité sociale n’est pas un jeu... Mais on y gagne à tous les coups !

Info ou intox ?

Le chômage est une thématique autour de laquelle circulent beaucoup d'idées fausses. Voici de quoi vous aider à faire le point entre info et intox.

"Les chômeurs sont tranquilles, ils ne sont jamais contrôlés."

FAUX ! Les sans-emploi sont soumis à de nombreux contrôles, multiples et variés. Depuis une dizaine d’années, le nombre de contrôles et de sanctions a d’ailleurs explosé. Les chômeurs sont soumis aux contrôles réguliers pour vérifier qu’ils cherchent activement du travail. En 2014, l’ONEm a sanctionné (hors avertissements) 98.210 chômeurs.

 

Outre les contrôles de disponibilité, l’ONEm croise les données de la sécurité sociale pour détecter les fraudes ou fausses déclarations.

Source  http://www.onem.be/fr/iv-sanctions

"Du boulot, il y en a. Suffit de chercher. Chaque année il y a 70.000 offres d’emploi qui ne trouvent pas preneur"

FAUX ! Ces 70.000 emplois correspondent la plupart du temps à des postes qualifiés pour lesquels il manque des travailleurs formés. Mais même dans l’hypothèse où ces postes seraient tous pourvus, il resterait 564.000 chômeurs sur les 634.000 chômeurs complets dont 459.000 hors chômeurs âgés ou RCC qui n’ont aucune chance d’être réembauchés.

"Si on réduit les allocations de chômage ou si on les limite dans le temps, les chômeurs seront forcés de se bouger".

FAUX ! Il n’y a pas assez de créations et donc d’offres d’emplois pour les 600.000 chômeurs indemnisés (sans parler de ceux qui ne le sont pas ou plus).