La sécurité sociale n’est pas un jeu... Mais on y gagne à tous les coups !

Les périodes assimilées

Dans le calcul de la pension, est-ce que seules les années de travail comptent ?

Non. D'autres périodes d'inactivité sont également prises en considération pour le calcul de la carrière : périodes de maladie, de chômage, d'interruption de carrière… C'est ce que l'on appelle des "périodes assimilées".

Mais est-ce normal de les intégrer dans le calcul de la pension ?

Certains estiment que la pension devrait être uniquement calculée sur base des périodes effectivement travaillées, sans tenir compte des interruptions pour lesquels le travailleur a déjà perçu des indemnités.

Un point de vue critiquable, qui pénalise injustement certains travailleurs au moment de leur départ à la pension. En effet, c'est comme si, dans le cas d'une assurance privée, il ne serait plus possible de bénéficier de l’assurance incendie parce qu'on a déjà bénéficié d’une assurance pour dommages causés par une tempête.

Sans oublier qu’en Belgique, les conditions de calcul sont déjà très sévères, avec un calcul basé sur 45 ans de carrière. Dans aucun autre pays européen la barre n’est placée aussi haut. Aujourd’hui, une carrière moyenne s’élève à 35 ans pour les femmes et à 42 ans pour les hommes.  Ne pas tenir compte des périodes assimilées engendrerait une augmentation de la pauvreté parmi les pensionnés.